Sign Up To Our Newsletter
Weitere Reiseangebote

Alexandria

The Bibliotheca Alexandrina
L A  p e r l e  d e  l a  M é d i t e r r a n é e
Eine 20km lange, von Palmen gesäumte Promenade und Alleen, Nobelhotels, ausgedehnte, herrliche
Sandstrände und prächtige Gärten – das sind die Merkmale von Alexandria, das in weiten Kreisen
als eine der besten Destinationen für Sommerurlaub im Nahen Osten gilt. Im Gegensatz zu vielen
anderen Gegenden Ägyptens zeichnet sich Alexandria durch ein mediterranes Flair aus, schon allein
aufgrund seines Kulturerbes, des Klimas mit warmen Sommern, milden Wintern und einem angenehm
temperierten Früh- und Spätjahr, von der kosmopolitischen Atmosphäre ganz zu schweigen –
schließlich heißt es nicht umsonst „die Perle des Mittelmeers“.
long bordés de palmiers, des plages de sable fin à perte de vue et des hôtels chics. Elle a
longtemps été considérée comme l’une des plus belles stations touristiques de cette partie
du monde. Contrairement à de nombreuses autres régions d’Égypte, elle exhale une atmosphère
méditerranéenne avec son côté cosmopolite, son patrimoine culturel, ses étés chauds, ses
hivers doux et ses mois de printemps et d’automne agréables. On surnomme Alexandrie la
« perle de la Méditerranée ».

Alexandria seafront
Avec une population d’environ 4 millions d’habitants, c’est
la deuxième ville d’Égypte. C’est également le plus grand
port de mer du pays et le centre de la majeure partie de
ses activités maritimes. Située à environ 225km au nordouest
du Caire, c’est en outre l’une des plus anciennes
villes du pays. Elle fut fondée par Alexandre le Grand
vers 332 av. J.-C. sur le site d’un petit village nommé
Rhakotis. Le conquérant voulait créer l’une des plus belles
capitales au monde, une ville qui ferait passer son règne
à la postérité.
Alexandrie sera la capitale de l’Égypte pendant près de 1 000 ans, sa position stratégique entre la Méditerranée
et la mer Rouge lui assurant une grande prospérité. Elle sera également un grand lieu de savoir dans le monde
antique et elle conserve encore aujourd’hui une grande importance culturelle.
 
Parmi les visites à ne pas manquer, il y a le magnifique palais royal de Montazah, perché sur une colline qui domine la mer. C’était autrefois la résidence d’été de la famille royale égyptienne et il abrite aujourd’hui un musée en son honneur. L’édifice de style turc et italien est niché dans des jardins magnifiques qui sont ouverts au public et valent bien le détour.
 
Les vacanciers viennent en nombre à Alexandrie pour ses excellents sites de plongée et ses plages, qui sont parmi les plus belles d’Égypte, voire même de la Méditerranée. Les plus célèbres sont celles d’Al-Ma’moura, Mandara, Al-Assafrah, Miami, Sidi Bishr et Montazah, ainsi que les plages de Sidi Gaber, Rushdi, Stanley, Gleem et Cleopatra.
Elles sont toutes situées sur le front de mer d’Alexandrie, qu’on appelle la corniche.

Kom el-Shoqafa
À ne pas manquer, le fort de Qaitbay qui fut érigé au XVe siècle là
où se dressait autrefois la tour de Pharos – le phare d’Alexandrie
construit sur une île du port au IIIe siècle av. J.-C. On dit que des
pierres du phare, l’une des Sept Merveilles du monde antique,
ont été utilisées pour construire le fort. Des fouilles sont encore
menées dans le port et d’autres pierres anciennes provenant
certainement des fondations du phare ont été retrouvées
récemment. Alexandrie compte également des mosquées, dont
les plus connues sont Abou el-Abbas el-Morsi, avec ses dômes
et son minaret qui dominent la ville, et la mosquée El-Attarine
qui remonte au XIVe siècle.
 
Le Musée gréco-romain, situé au coeur de l’Alexandrie moderne,
abrite un fonds impressionnant d’environ 40 000 objets trouvés
dans la ville ou à proximité, dont certains remontent à 332 av. J.-C.
Fondé au XIXe siècle, ce musée a rapidement pris
de l’importance pour devenir aussi incontournable
que le Musée national d’Alexandrie
 
Vous trouverez également de nombreux sites archéologiques à Alexandrie, et notamment l’amphithéâtre romain de Kom el-Dikka, le Serapeum du IIIe siècle connu sous le nom de Colonne de Pompée, les catacombes de Kom el-Chouqafa – art pharaonique et gréco-romain et la nécropole d’El-Chatby.
 
Mais Alexandrie ne s’appuie pas seulement sur son glorieux passé et c’est avec une grande modernité qu’elle offre à ses habitants et visiteurs des aménagements très enviables. La Bibliotheca Alexandrina est une bibliothèque et un centre culturel d’une grande importance conçue pour redonner à la ville ses lettres de noblesse. Elle se dresse sur le site de l’anciennebibliothèque d’Alexandrie du IIIe siècle,considérée comme  la plus grande du mondeantique. Parmi les savants célèbres qui y ont étudié, on compte les mathématiciens Euclide en 300 av. J.-C. et Héron l’Ancien en 62 apr.
J.-C., ainsi que le philosophe et astronome Ératosthène vers 200 av. J.-C.
 
Map
La Bibliotheca Alexandrina a ouvert ses portes
en 2002 suite à un appel d’offres lancé par
l’Unesco en vue de trouver le meilleur projet
architectural pour un bâtiment commémoratif.
C’est ce design futuriste qui a été choisi, avec
son toit de verre orienté de manière à faire
face à la mer. Le bâtiment comprend des
salles de bibliothèque spécialisées pour les
enfants, les jeunes, les personnes aveugles ou
souffrant de déficiences visuelles, ainsi que des
sections consacrées aux arts, au multimédia, à
l’audiovisuel, aux ouvrages rares et aux éditions
en microfilm.
 
La Bibliotheca Alexandrina propose également quatre galeries d’art présentant des expositions temporaires et neuf autres pour les expositions permanentes, trois musées dédiés aux antiquités, aux manuscrits et à la
science, un planétarium, des archives Internet, un laboratoire de restauration de manuscrits et sept centres de recherche académique.
Son centre culturel dispose de neuf salles de projection et d’un environnement interactif. La Bibliotheca Alexandrina met à la disposition des habitants d’Alexandrie des équipements fabuleux, dont la qualité est reconnue dans le
monde entier. C’est l’un des meilleurs centres de ce type dans le monde.